Par Vincy Thomas, le 07.02.2017 à 08h39 (mis à jour le 07.02.2017 à 09h48) Lancement

Élisabeth Badinter, présidente du 43e Prix du Livre Inter

Elisabeth Badinter - HÉLÈNE BAMBERGER/FLAMMARION

Elle se lance dans "l'aventure" du prix du Livre Inter, succèdant à Agnès Desarthe.

Le nom de la présidente du jury du 43e Prix du Livre Inter, Elisabeth Badinter, a été révélé mardi 7 février dans "La Matinale" de France Inter, dont elle était également l'invitée principale.

Le lauréat 2017 sera annoncé le 5 juin. 12 femmes et 12 hommes seront membres du jury. Chacun peut candidater en écrivant à France Inter. Les jurés et les dix livres sélectionnés seront dévoilés début avril.

"Ce qui m'a convaincue, c'est l'aventure. J'aime les livres énormément. La lecture est mon activité principale" a-t-elle expliqué lors de l'émission. Pour elle, un bon livre, "c'est un livre qu'on ne quitte plus." "Ce sont des livres qui vous chamboulent, qui vous accompagnent" ajoute l'auteure qui rappelle que "la littérature est une ouverture sur le monde".

Philosophe, essayiste, féministe, défenseuse de la laïcité et femme d'affaires, Elisabeth Badinter est l'auteure d'une œuvre prolifique dont le spectre va de la biographie historique à la question du genre.

Best-seller

Son dernier ouvrage a été publié en novembre chez Flammarion. Dans Le pouvoir au féminin : Marie-Thérèse d'Autriche, 1717-1780 : l'impératrice reine, l'auteure tente de comprendre comment cette femme toute puissante a réussi ou non à concilier ses différents statuts. Le livre a été vendu à plus de 50 000 exemplaires et est toujours classé dans le Top 50 GFK/Livres Hebdo des meilleures ventes d'essais et de documents.

Elle a aussi récemment préfacé Une France soumise: la voix du refus, document sous la direction de Georges Bensoussan paru chez Albin Michel le 18 janvier. Odile Jacob a édité en poche le 4 janvier son essai Fausse route, sur la cause des femmes et leur rôle dans la société.

Elisabeth Badinter succède à Agnès Desarthe, qui avait couronné 7 de Tristan Garcia (Gallimard) en juin dernier. Les ventes du roman ont été portées par le prix puisque les trois quart d'entre elles ont été réalisées après la proclamation de la récompense pour atteindre, aujourd'hui, les 40 000 exemplaires.
close

S’abonner à #La Lettre